Paradoxalea est un projet artistique protéiforme basé sur la manipulation de l’image photographique, vidéo, infographique.
Inspiré par l’approche expérimentale, la corrélation entre mouvement et rythme, Paradoxalea cherche à questionner les limites imposées par les outils technologiques ainsi que les limites biologiques et culturelles des perceptions sensorielles humaines en la porte ouverte à l’imprévisible . 
Le « glitch » ayant pour origine une cause extérieure à la logique du programme questionne les limites de l’outil et les effets inopinés d’un usage possible. L’utilisation détournée d’outils optimisés rappelle que cette utilisation est soumise à un apprentissage technique et culturel, au façonnage d’un savoir où le corps et la réflexion sont contraints par l’expérience avec la machine.

Le projet Paradoxalea porte également sur la tension et le rapprochement entre réel et imaginaire, science et croyance. La conception de vidéo abstraite fait écho à l’imagerie scientifique (infiniment petit et infiniment grand, radiographique, infrarouge etc) et au mandala, rappelant son usage spirituel et symbolique (Le rattachement à la sphère, la communauté, l’environnement, l’univers).  

Bon voyage !